Nous terminerons en citant quelques exemples des crimes et atrocités qui furent perpétrés par les troupes Japonaises lors de leur occupation en Indochine.
1 - Exécutions, Massacres et Décapitations

 

 

 

 

 

 

 

 


 
2 - Brutalité et sévices sur des adolescents déportés au camp de Paksong (Laos)


En violation flagrante des conventions internationales de Genève, les Japonais ont fait subir à des enfants de troupes âgés de 13 à 17 ans, le sort de tous les militaires prisonniers de guerre. Ils ont été particulièrement cruels envers ces adolescents en les transférant de Pnom-Penh en juin 1945 au camp de représailles de Paksong via Paksé (Laos).

Au cours de leur internement à Paksong, ces enfants étaient astreints aux travaux forcés de construction de pont et de route et étaient pour la plupart victimes de graves sévices et d’odieuses brutalités de la part des geôliers nippons. Voici trois exemples parmi tant d’autres :

 

 


De tels sévices étaient monnaie courante au camp de Paksong. Peu de prisonniers auraient pu tenir à ce régime quelque mois de plus.

 

 Haut de page